Histoire de cette « Maison des champs »

Ce domaine fut créé sous Louis XV, par le frère du gouverneur de Nantes, Charles de Goyon-Rochefort. Ce dernier repéra au sud de Nantes d’excellentes terres sur des coteaux très rocailleux, orientés au sud et surplombant la Sèvre Nantaise. Il eut l’idée d’y planter un vignoble en Melon de Bourgogne, y fit construire des pressoirs et des celliers ainsi qu’une « folie » de style Louis XV, le château de ROCHEFORT, par l’architecte Nantais CEINERAY, afin de pouvoir venir gérer ses terres confortablement.

C’est le seul exemple, de la région Nantaise, datant d’avant la Révolution, d’une propriété exclusivement viticole.

Le domaine a été peu modifié, excepté certaines parcelles dont les différents propriétaires se sont séparés, mais l’exploitation des vignes ne s’est jamais interrompue depuis près de 300 ans ! C’est un beau défi que de faire perdurer cette aventure familiale. Il s’agit de sauvegarder cet ensemble exceptionnel, aussi bien du point de vue architectural que viticole, témoin de l’histoire, du savoir-faire, et des coutumes de La Haye Fouassière , tout en lui redonnant son éclat, et sa vitalité.

Aujourd’hui, cela continue d’être une aventure familiale puisque, parents, enfants, fiancé … et amis unissent leurs efforts pour relancer le Domaine de Rochefort depuis 2018.

Ses terroirs

Les vignes du Château de Rochefort, exclusivement issues du cépage Melon de Bourgogne sont joliment situées sur un sol dominé par les contreforts granitiques du Massif Armoricain : sols sableux, très légèrement limoneux, avec de la matière organique. Après 40 cm de sols, apparait la roche orthogenèse : roche de granite qui a été compressée et fracturée.

Cette roche orthogneiss et la fine couche de terre qui la recouvre expliquent en partie la grande qualité de tous notre terroir : l’ensemble du domaine est ainsi éligible à l’appellation « Cru Communal – La Haye Fouassière».

Pour mettre en valeur chaque parcelle, aussi appelée « Climat », nous avons eu l’idée, depuis la reprise du domaine en 2018, d’isoler chacune d’entre elles pour respecter leurs spécificités climatiques. Cela nous permettant ainsi de créer une gamme de vin aux caractéristiques gustatives typiques de chaque Climat.

Le travail de la vigne

Les muscadets de Rochefort sont des vins blancs très typés et produits de façon raisonné !

Le créateur du vignoble de Rochefort possédait une vision très stricte de la qualité de la production de ses vins.
Aujourd’hui, nous faisons tout pour limiter au strict minimum les traitements dans les vignes, ce qui a restreint la production de vin blanc autour de 40 Hl par hectare de vigne. Le travail du sol est donc très important, ce qui nous a emmené avec l’aide de la PAC, à investir dans de nombreux outils de travail du sol comme par exemple des disques émotteurs ou des pulvériseurs à disques.

Pour encore plus améliorer la qualité de nos vin,  nous avons décidé d’isoler chaque parcelle, afin d’adapter la production de raisin et des vins blancs aux caractéristiques de chaque climat . Notamment, les 3 Ha situés dans le parc du domaine, donc totalement clos de murs, sont en cours de conversion vers une production Bio et Cru Communal : nos vins blancs « Clos de Rochefort » seront produits à partir de ces parcelles. 

Dans le reste du domaine, seuls les produits de traitement de la marque Getad, compatibles avec la production Bio, sont utilisés.

Le travail des sols est systématiquement privilégié par rapport aux traitements, pour obtenir des vins les plus naturels possibles : charrue, disque émotteur, pulvériseurs, tondeuses, avec travail de l’intercep, etc

Plan des vignes de Rochefort au 18ème siècle

Les parcelles « Petite Noëlle », « Grande Noëlle », « La Guerivière », « Clos de Rochefort », sont autant de climats distincts aux caractéristiques prononcées, sur des coteaux pleins sud, en pente vers la Sèvre Nantaise. Nous essayons ainsi de remettre en place l’agencement historique des vignes et des prairies.